30.4.17

Vidéo d’un entrainement en accéléré… très accéléré

“C’est bien beau tout ça, mais on va où ?”. Le Cessna est dispo, j’aimerais m’entrainer et finalement, nous décidons d’aller faire des touchers à Chavenay. On ne peut pas faire plus près. LFPX est à 4 nm, c’est à dire moins de 2 minutes de vol en ligne droite.

SkyDemon_2017-04-30_11-28-56La trace vue depuis SkyDemon

Cette fois-ci, nous n’y allons pas en ligne droite. Je me souviens l’avoir fait au moins une fois avec Christophe M. grand spécialiste de cette technique ;) Là, ce sera” Sortie Nord” et “Entrée sud”… euh… “Entrée ouest” pardon. Vous verrez dans la version longue avec les échanges radios, ma confusion in ingliche “West entry / South Entry”.

Chavenay

Le vol vu depuis Google Earth avec la carte VAC de Chavenay en incrustation

Ah oui, j’allais oublier. La vidéo présentée au début de ce billet est la version psychédélique du vol : 3 min en accéléré. On voit que pour ce type de vol on passe pas mal de temps à basculer la machine pour voir sous les ailes et éviter de se prendre un autre avion qui trainerait par là. Le défaut des avions à ailes hautes.

Allez, je me remet à l’édition de la version longue et avec les enregistrements radio de ce même vol…

26.4.17

Atterrissage en DR400 à St-Cyr avec la fréquence radio chargée !


Encore un atterrissage à St-Cyr. Encore à bord du DR400 à écrans de l’aéroclub de Alcyons. J’ai, semble-t-il, trouvé la bonne place pour la caméra vers l’avant à bord des DR400. Alors que cette position par dessus l’épaule se trouve en face d’un montant en Cessna, elle permet d’avoir un peu de champs vers le bas sur DR400. Adopté !

24.4.17

Vidéo du vol vers Béziers

La météo à l’aller était parfaite. Air calme. Visibilité illimité. Et pas trop de monde en l’air en contact avec Marseille puis l’approche de Montpellier… Pas trop de monde ? Sauf à l’arrivée à Béziers ou je m’intègre au moment où le Ryanair vers Beauvais décide de partir. Cela me vaudra 2 x 360 dans la vent arrière. C’est la règle du jeu ici.

Une fois au sol, j’inverse la taxiway Alpha et Bravo au milieu d’un demi-tour. Puis, je dégage et m’arrête sur une marque de point d’arrêt sur Bravo… qui n’est pas le point d’arrêt. Rien de grâve, mais des détails qui permettent de s’améliorer sur les prochains vols !

Profitez bien de la vidéo. 3 caméra ce jour-là. Une pointée vers l'intérieur (GoPro HD2), une (Garmin VIRB Elite) au dessus de mon épaule droite et une troisième GoPro HD1 pointée vers l'extérieur gauche. C'est la Garmin VIRB qui enregistre le son avec le câble spécifique à cette caméra (connectique USB) branché en Y sur une prise écouteur dans l'avion.

Pour mémoire, le récit de ce vol qui avait un objectif est ici : http://20-100-video.blogspot.fr/2017/04/retrouvailles.html

Vous voulez en savoir plus sur comment sont filmés mes vols ? Rendez-vous sur mon blog : http://20-100-video.blogspot.fr/p/les-quelques-conseils-qui-suivent-sont.html

22.4.17

Vos premiers pas avec Skydemon

Tout à l’heure, un ami me passait ce message : “Bonjour Vincent, après plusieurs années à utiliser ANP, je suis passé sur Skydemon. Si tu as des conseils ou astuces je suis preneur”.

Screenshot_2017-04-22-18-50-48-01

Alors j’ai pris mon courage à deux mains et voici quelques conseils pour ceux qui se lanceraient sur Skydemon ! Bien sûr, ce n’est absolument pas exhaustif et ne demande qu’à être complété par vos remarques !

Vidéos d’introduction et manuel de l’application

RTFM. L’application dispose d’un manuel. Il se trouve au moins sur le site web à cette adresse : https://www.skydemon.aero/help et aussi à partir du menu “Aide” de l’application iPad. Profitez-en aussi pour vous inscrire sur le forum des utilisateurs Skydemon. Ca peut toujours servir un jour ou l’autre. Il y a aussi quelques vidéos pour vous mettre le pied à l’étrier… ou vous montrer des fonctionnalités que vous ignoreriez.

chrome_2017-04-22_19-21-16

Usez et abusez du cloud Skydemon

Si comme moi, vous utilisez plusieurs équipements mobiles (iPad, tablette Android, iPhone, Smartphone…) stockez dans le cloud Skydemon votre configuration et vos réglages. Ainsi, vous en aurez une sauvegarde mais vous pourrez surtout restaurer un réglage fait sur un terminal directement sur un autre*. On gagne du temps.

IMG_1762

* vous pouvez installer Skydemon, tant que vous êtes le seul utilisateur, sur 2 x PC et 2 x terminaux mobiles (iOS ou Android). Source : https://www.skydemon.aero/help/faq.aspx

Installez la version PC de Skydemon

Je n’en suis pas un fan inconditionnel, mais la version desktop (PC ou MAC) de Skydemon est certainement plus pratique (notamment) pour saisir les profils de vos avions préférés : performances et devis de masse et centrage. Une fois défini sur PC, utilisez le cloud Skydemon pour reverser le tout sur vos terminaux mobiles.

SkyDemon_2017-04-22_19-11-53Mes avions habituelles ont leurs caractéristiques enregistrées et accessibles depuis tous mes terminaux Skydemon

Choisir un style cartographique 

L’un des premiers points les plus déroutants lorsque l’on vient de la carte papier ou scannée, c’est la représentation différente de la carte sur l’application avec une représentation vectorielle. Je ne reviens pas sur tous les avantages (infos à afficher sélectionnables, lisibilité des textes toujours affichés à l’endroit…), mais il faut dire au revoir à la représentation SIA/IGN que vous connaissez par cœur. L’avantage de la représentation vectorielle est aussi de pouvoir choisir son style de couleurs. Même s’il y en a moins qu’il y a quelques années, à vous de voir si vous préférez les 4 modèles Skydemon, la version UK/CAA/NATS, German DFS, Italian Aviopotolano VFR ou bien encore French SIA.

IMG_1763J’utilise personnellement “SkyDemon 2”

Mettez à jour tous vos documents

Un EFB (Electronic Flight Bag) s’est bien. Mais un EFB à jour c’est mieux. Prenez dès maintenant  le réflexe de mettre à jour votre fond de carte cartographique et aussi toutes les VAC (inclus dans votre abonnement) : onglet Aérodromes –> Tous les documents –> Outils –> Télécharger l’AIP

IMG_1764

Remarque : pour les fonds de cartes (espace aériens, fréquences…), Skydemon vous rappellera automatiquement la disponibilité des mises à jours tous les cycles AIRAC (28 jours).

Familiarisez-vous avec votre nouvelle outil

Trouvez tout de suite un ami pilote qui part voler et vous embarquera en sac-de-sable. C’est un excellent moyen de manipuler votre nouvel outil sans risque. Mais vous pouvez aussi vous entrainer au sol et découvrir l’ergonomie de votre application. Le mode “Simulateur” (menu “Simuler” en haut à droite lorsqu’une route est définie) est bien pratique pour vous accoutumer au radar virtuel la vue en coupe en bas de l’écran) et gérer les alertes qui ne manqueront pas d’apparaître à l’écran.

IMG_1766

N’oubliez-pas d’aller voir en mode simulation, la touche magique “RADIO” qui vous indique les fréquences utiles à votre endroit précis (bouton logo Skydemon en haut à gauche, puis “Radio”).

IMG_1765

N’oubliez pas non plus, pour les amateurs de simulateur de vol que vous pouvez connecter en temps réel votre FSx ou Prepar3D à votre Skydemon : http://20-100-video.blogspot.fr/2016/12/comment-connecter-foreflight-avec-fsx.html

Encore envie de lire ?

Filez sur ce billet où je partageais mes premières découvertes de Skydemon : http://20-100-video.blogspot.fr/2015/07/mise-jour-des-impressions-skydemon.html Plusieurs points ont déjà été abordés sur ici, mais d’autres vous intéresseront peut-être, comme la gestion des documents personnels.

Vous débutez avec votre tablette ?

C’est un peu long, mais je vous invite à lire ce billet “10 conseils pour éviter les problèmes avec son iPad en vol”. Ca marche aussi si vous avez une tablette Android : http://20-100-video.blogspot.fr/p/nous-sommes-de-plus-en-plus-nombreux.html

D’autres idées ? Partagez-les avec nous !

 

Et le petit mot de la fin… merci ! :

PS : si vous êtes sur le point d'acquérir votre 1ère licence SkyDemon, n'hésitez à indiquer mon adresse email (vbazillio sur le domaine hotmail.com) dans la dernière page lors du processus d'achat "Skydemon recommandation" ;-) Je sais que plusieurs lecteurs du blog l’ont déjà fait, qu’ils en soient ici REMERCIES !

[image%255B16%255D.png]

21.4.17

Delta Transition sur San Diego sur P3D avec Orbx San Diego (KSAN)

2017-4-13_15-54-2-57
Nous voilà à 1'500 ft selon la procédure "Delta Transition" faite pour les VFR qui veulent rejoindre la baie de San Diego. Nous venons de décoller de Montgomery Field dans la banlieue. Sous le nez de l'avion se trouve l'aéroport international Lindberg, KSAN. Juste après, en haut à droite, on aperçois North Island la base militaire un peu vide, plus c'est Point Loma lieu d'observation des baleines sur le Pacifique. A gauche, là où l'on voit quelques grattes-ciel, c'est le centre de San Diego ou "Downtown San Diego" comme kidize z'au uesse. Plus loin, c'est la baie de San Diego avec le pont de Coronado reliant le centre ville à Coronado Island. Dans la baie, occupée notamment par une base de la Navy on peut déjà voir un porte-avion à droite et un autre transformé en musée devant les hôtel : le Midway.
Je suis impressionné par tous les objets au sol apportés par la scène d'Orbx KSAN. La météo réelle d'hier matin est générée par Active Sky 2016 avec des textures de nuages de REX 4 Texture Direct + Soft Clouds. L'appareil est l'A2A C172 Trainer équipé de l'avionique Flight1 GTN650. On devine l'étiquette d'un appareil au départ de Lindberg, c'est un trafic tout ce qu'il y a de réel généré par le couple RealTraffic+PSXseecon.
Si vous voulez en savoir plus sur la procédure "Delta Transition" ? Celle qui fait passer verticale au dessus de l'aéroport, dans l'axe de l'ancien taxiway Delta de KSAN, rendez-vous sur ce lien : http://20-100-video.blogspot.fr/2011/01/un-autre-monde-jvous-dis-monsieur.html

15.4.17

Chevreuse SIV en vidéo

Parce que la tour de Toussus peut-être très chargée, une expérimentation a mis en place depuis le 6 avril un nouveau secteur d’information de vol. En vrai, lorsque l’on transite du sud vers le nord cela donne ça :

chrome_2017-04-13_14-21-59

13.4.17

Aubenas : un terrain très accueillant

Vous connaissez Aubenas ? LFHO ? Non, alors je vous invite à aller y faire un tour ! Ce petit terrain au nord de Nîmes et à l’ouest de Montélimar mérite d’être visité. Non pas parce que j’y ai de la famille à proximité, mais parce que pour un pilote vous y trouverez (1) une approche intéressante avec les gorges de l’Ardèche et une piste en dur de + de 1400 mètres (2) un restaurant directement sur la plateforme (Le Pélican) pour garder un œil sur votre machine au parking  (3) Aubenas-Location / Rent-a-car qui peut vous monter votre voiture de location directement au terrain, (4) de l’essence en libre service (Avgas/JetA1 uniquement en CB) 24/24 (5) pas de taxe d’atterrissage ni de parking !

Et je n’évoque pas tout l’attrait touristique de la région : les villages alentours à visiter, la caverne du Pont d’Arc (dite grotte Chauvet), le Pont d’Arc, les gorges de l’Ardèche

Que demander de plus ? Discutez avec le responsable de la plateforme qui certainement vous accueillera chaleureusement et prendra de vos nouvelles : il y a des tonnes de projets pour la plateforme (balisage lumineux, chalets pour les pilotes de passage, courtesy/crew car…) !

image

10.4.17

Retrouvailles

Il y a des vols spéciaux. Il y a les vols où on va “quelque part” et les vols où on va rencontrer quelqu’un.
20170410_142527_HDR_Snapseed
Devant l’entrée de l’Aviation Générale de l’aéroport de Béziers
IMG_0549_Snapseed“Saucisse Party” pour respecter la tradition d’accueil !
Ce matin, je me suis levé pour saluer un ami de longue date. Ce monsieur que l’on voit sur les photos est l’homme qui m’a fait faire mon premier tour de piste.
vlcsnap-2017-04-10-22h06m36s993
Et même si on était sur Flight Simulator, connecté au réseau IVAO chacun devant notre PC, lui à me guider et moi tremblotant et tentant de faire un joli rectangle autour de la piste de Maupiti, il n’en reste que ce sont des étapes indélébiles.
vlcsnap-2017-04-10-22h02m34s550
Service grand-luxe avec un placeur/marshaler rien que pour moi. Et pourtant petite taxe (8€) pour 4 heures de stationnement
20170410_113902_Snapseed
Le DR400 F-GGXG parké à Béziers où m’attends Christian
C’était il y a 15 ans, déjà. Christian fait partie des quelques personnalités que la passion de l’aviation m’a permis de rencontrer. Il a été, comme quelques autres qui se comptent sur les doigts d’une main, comme des catalyseurs pour me faire aller plus loin. Aujourd’hui, un peu à la dernière minute, j’ai pris un DR400 pour aller d’Aubenas à Béziers. Un trait en ligne droite d’une quarantaine de minutes.
Arrivée Beziers
J’arrive à Béziers juste au moment où un RyanAir part pour Beauvais : la tour me demande de faire des ronds en vent arrière… comme sur IVAO !
vlcsnap-2017-04-11-19h07m20s437_Snapseed
Bon, bien on va attendre en faisant des 360…
vlcsnap-2017-04-11-18h58m37s310_SnapseedSur le vol retour, quelques cellules me font dévier de ma route. Ca va être sport !
vlcsnap-2017-04-11-18h59m03s354_Snapseed
On en profite pour nettoyer l’avion !
20170410_161951_SnapseedDe retour à Aubenas, avec quelques orages menaçant sur  la région
On ne se voit que rarement. Presque par paquets d’années. Mais à chaque fois c’est un bonheur retrouvé. Celui d’évoquer le bon vieux temps, le temps qui passe et d’échanger des nouvelles de tout notre réseau de connaissance.
A la prochaine Christian, je connais maintenant le chemin et encore merci pour l’accueil !

1.4.17

DR400 : arrivée et départ du Touquet

Bienvenue à bord du Robin DR400 F-GGXG. Il s'agit du DR400 des Alcyons qui a été un peu modernisé au niveau de l'avionique avec l'apparition de plusieurs écrans dit "Glass Cockpit" (Garmin G500) et d'un boitier de communication et GPS tactile (Garmin GTN 650). Pour le reste, il s'agit d'un DR400 180 chevaux "REGENT".

La vidéo présente l'arrivée par la côte pour un atterrissage sur la piste 13 du Touquet (LFAT). L'écoute de l'ATIS (dès le début), la fin du contact avec Lille Information (à 0:25) et la 1ère prise de contact avec la tour du Touquet (0:45), le passage près de la baie d'Authie (à voir à 03:00), la clairance d'intégration par la base main droite (4:39), la clairance d'atterrissage (07:56), le 1er contact avec le sol (10:10) puis le taxi vers la pompe à essence.

A 10:45 sur la vidéo, nous repartons en fin d'après-midi du parking principal du Touquet : clairance de roulage vers le taxiway P1, puis T1 et le contact avec la tour à 12:45, puis la clairance de décollage à 13:13, le décollage à 13:43 de la piste 13 "Cleared to go-ooooo" depuis l'intersection T1.

Sur la branche retour, je mettais assis à droite au lieu d'être normalement assis en place gauche. Le Push-to-talk (le bouton placé sur le manche du pilote pour déclencher l'émission radio) ayant décidé de ne plus fonctionner alors que j’arrivais au parking.

La phraséologie enregistrée avec tous les échanges entre les avions et les contrôleurs aériens est faite en anglais pour entrainement. Histoire de ne pas perdre la main. C'est doublement utile de s'entretenir et de le faire au Touquet où de nombreux trafics anglais sont présents.

Un grand merci aux contrôleurs du Touquet pour le service rendu et qui égayent agréablement les échanges radios.

Comment sont filmés mes vols ? : http://20-100-video.blogspot.fr/p/les-quelques-conseils-qui-suivent-sont.html

27.3.17

Entrainement ingliche dans un DR400 à écran

Un grand merci à tous les contrôleurs de St-Cyr-L’Ecole, Toussus-le-Noble et Pontoise qui nous aident à nous entraîner à la phraséologie anglaise. Et ce n’est pas une mince affaire. Pour la petite histoire, en arrivant à Toussus, la fréquence et le circuit étaient vraiment encombrés et nous avions décidé de partir lorsque l'ATC nous a rappelé !

Ce vol était aussi l’occasion de reprendre en main le F-GGXG des Alcyons récemment rétrofité avec une avionique Garmin G500 (Primay Flight Display/Multifonction Flight Display) et GTN650 pour le bloc radio COM1/NAV1/GPS.

Enfin, aller faire des Touch&Go est toujours bon pour re-appliquer les procédures (bha-aa alors on oubli la check en vent arrière ?) et en se concentrant sur sa navigation car même avec un petite dizaine de GPS à bord on arrive à se tromper !

Bon visionnage !

15.3.17

10 vols parmi les plus beaux

On me demande souvent quel est mon plus beau vol. Je suis tenté de répondre "les 1'500 ft de Central Park". Et puis, je repense à d'autres. Des vols fantastiques et mémorables, j’ai la chance d’en avoir des dizaines en mémoire. Ils sont tous différents. Allez, je me lance. Voici une sélection de 10 parmi tant d’autres. On commence par le 10ème.

#10 Farwest en famille

Peu importe l’endroit ou la durée du voyage. Là encore, les vols sont mémorables grâce à leur objectif : partir en vacances en famille. Quel plaisir de voyager aux commandes de son avion avec sa famille à bord et bourlinguer dans l’ouest américain aux grés des parcs nationaux et autres sites “carte poste” vus d’en haut. Tous les récits et vidéo d’un des voyages Farwest en famille à retrouver ici.
 

#9 Bahamas

Pas facile de voler dans ce décor. Mais avec Marc-Olivier, grand Jedi devant l’éternel, tout est possible ! Des vols avec des lumières et des couleurs incroyables. Des pistes larges comme des sentiers de campagne nichées entre les palmiers et à quelques mètres de la plage…
 

#8 Monument Valley

Si voler dans une carte postale existe, c’est bien dans Monument Valley. Et on ne se contente pas d’y voler, on peut aussi y atterrir ! Cette fois-ci c’était en 2010 avec Bertrand. Mais on pourrait aussi aller voir celle-ci en 2008, la première fois que je me posais dans la vallée.
 

#7 Is there an instructor on board ?

Mémorable ? Oui ! Agréable ? Non ! Une erreur dans la Classe Bravo de Las Vegas mais un vol que je ne n’oublierais jamais. Le tout enregistré avec les communications ATC comme d’habitude. Heureusement, je suis allé ensuite plusieurs fois à Vegas, toujours en passant dans la Bravo et tout c’est bien passé, comme vous pouvez le voir ici et ici !
 

#6 Vol avec mon père

Inutile d’aller loin pour rendre des vols mémorables. Et peu importe la machine et les conditions météo. Il suffit d’avoir des passagers unique pour vous. C’est le cas avec ce vol.

#5 Touch & Go’s à Princess Juliana

Il y a des terrains mythiques. Ceux qui font rêver tous les simmers et les pilotes... réels. Princess Juliana sur l’ile de St-Martin en fait partie. Et grâce à Frank, j’ai eu l’énorme chance d’aller faire des tours de piste en Piper PA28. Faire des touchers à Juliana vaut son pesant de cacahuètes ! Et je ne vous raconte pas le passage au dessus de la plage de Maho !
 

#4 Mini Route Los Angeles suivi d’un atterrissage One-Six Right à Van Nuys

Après avoir regardé le film “One Six Right”, comment ne pas avoir l’envie d’aller se poser sur la piste mythique 16R de Van Nuys (KVNY) à l’ouest de Los Angeles ? C’était en juin 2009. Une journée pendant laquelle nous avons réalisé deux vols dans ce classement des “10”. Ah j’oubliais, juste avant la 16R, j’ai fait aussi ma première “Mini Route”, la procédure VFR pour passer à 2’500 ft au dessus de LAX en contact avec “LA Tower”. Mémorable aussi ! Vous avez sur cette autre vidéo plus récente, la même procédure Mini Route, mais dans l’autre sens.

#3 Tours de piste à St-Barth

Encore un terrain et une piste incroyable (St-Barth TFFJ). Beaucoup de boulot à bord du Piper PA28, mais avec l’aide encore de Frank, tout est possible, car c’est le maître des lieux dans ce coin ;-) Le passage du col de la Tourmente, au raz du rond-point, la piste minuscule qui arrive devant vous comme un missile, le nez de l’avion vers le bas sous plan fort pour viser le bon point d’aboutissement, le vent, les rafales et les turbulences ! Si voler dans une carte postale existe, c’est bien à St-Barth ! C’était en 2014. J’aurais aussi pu mettre les tours de piste aux Saintes ou l’atterrissage à Baillif !

 

#2 Vol en formation dans la baie de San Diego

Au retour du vol vers Van Nuys et Los Angeles, nous ne nous sommes pas arrêtés là. Toujours en 2009, deux Cessna à 500 ft dans la baie de San Diego en patrouille et passant sous les départs de l’aéroport international. Cette journée fut vraiment à marquer d’une pierre blanche !

#1 Verticale Central Park

Je rappelle à tous que passer au dessus de Central Park en Cessna est commun… là-bas. Il y a même une procédure qui indique dans quel sens il faut tourner au dessus de la Statue de la Liberté. C’était en 2012 alors que nous faisions une grande boucle entre Toronto, Terre-Neuve et St-Pierre et Miquelon. Finalement, certainement mon vol le plus mémorable ?

Ce classement ne demande qu’à être chamboulé par tous les autres vols qui restent à venir ?

13.3.17

Vidéo complète de l’arrivée, de retour de Catalina (Farwest’16)

 
La vidéo de l’arrivée à San Diego (Montgomery Field) est présentée sans coupure et avec toutes les communications ATC. Vous avez toute l’intégration en temps réel avec les sous-titres (pensez à les activer depuis YouTube)… enfin, lorsque j’ai compris ce qui se disait.
 
En arrivant, nous avons un changement d’intégration par un basculement de “vent arrière main gauche pour la 28L” vers “un vent arrière main droite pour la 28R”. Mais surtout le contrôleur à la tour de Montgomery Field nous réserve une surprise : il nous parle en français ! Il est vrai que je n’avais pas reçu une transmission m’avertissant d’oiseaux sur la trajectoire de la finale.
 
Lorsque nous dégageons, je le remercie et de nouveau la tour nous répond en français sous les rires de l'équipage ;) "Il vous en prie"

Encore merci à la tour de Montgomery ce jour-là !

11.3.17

Convention entre les Alcyons et le SGAC

Ce matin, j’ai mis à profit la convention qui lie mes deux aéroclubs (Alcyons et SGAC). En étant membre des Alcyons et pour une cotisation de 40€, je peux accéder aux Cessna du SGAC (malheureusement, le Cirrus RV que vous voyiez sur beaucoup de vidéos et sur ce blog, a quitté le club).

TDPDeux tours de piste standard et deux basse hauteur plus tard

L’occasion était donc trop belle. En plus, avez-vous remarqué comme les journées rallongent et que la météo de ce matin était clémente ?

20170311_113451_HDR-01Après le vol en compagnie de mon FI, Bruno M. également point de contact pour la convention Alcyons-SGAC côté SGAC

On me demande souvent la qualité de la précision du GPS (Bad Elf Pro) portable que j’utilise - connecté via Bluetooth - à mon iPad. En plus de la trace des tours de piste de la première image, voici un zoom sur la trace enregistrée au sol. Pour info, le récepteur GPS est placé dans un Cessna 172 (ailes hautes, habitacle peu ouvert) et surtout “jeté” dans le vide poche entre les deux sièges.

Précision GPS

Ci-après, vous pouvez voir la vue en coupe affichée dans le Debriefing Pack de SkyDemon. Forcément, en tour de piste les points de route sont amusants. On devine aussi à la montée un peu raide du 1er décollage, un exercice de décollage “Soft Field” (kom ki dize zau uesse) : volets 10, puissance sur frein, manche arrière, on laisse décoller, on rend la main pour accélérer un chouya, puis montée à pente max.

chrome_2017-03-11_18-49-25

 

Serait-ce le début de la saison ? Serais-je sorti de mon hibernation et de cette période où je me demande, chaque année, si je vais revoler cette nouvelle année ?

10.3.17

Lorsque la tour de San Diego parle français (Farwest’16)

Ce sera donc la vent arrière main droite pour la 28R à Montgomery (KMYF). On prépare l'avion et je rate un premier message de la tour qui nous était destiné. Je demande à répéter et le contrôleur de la tour de Montgomery Field me répond... en français ! "Il y a des oiseaux en final" ;)

Lorsque nous dégageons, je le remercie et de nouveau la tour nous répond en français sous les rires de l'équipage ;) "Il vous en prie"

Merci à la tour de Montgomery ce jour-là !

PS : cette vidéo est un extrait d’une plus longue vidéo où vous aurez toute l’arrivée depuis Mount Soledad.

6.3.17

Vidéo du décollage de Catalina (Farwest’16)

 
A chaque extrémité de la piste, il n’y a que du ciel. Le terrain de Catalina porte bien son nom : Airport in the Sky.
 
Voici la deuxième vidéo du voyage de Juillet 2016. Antoine prend les commandes pour cette branche retour vers San Diego. Nous sommes à bord d’un Cessna 172 ( 160 ch) et nous décollons de Catalina, pour un right downwind departure.
 
La piste est en pente mais longue (3’000 ft / 915 mètres) et à chaque extrémité, on trouve des falaises.
 
Bon visionnage !

2.3.17

Comment afficher les trafics réels en temps réel dans Prepar3D

On ne peut pas faire plus réel dans le virtuel : la météo réelle, les trafics réels en mouvement et l’écoute de la tour. Et tout ça devant son PC. Nous sommes en 2017 et les premières versions de Flight Simulator sont loin.

FSXWX_2017-03-01_18-02-55

Il faut une petite batterie de logiciels et un peu de patience pour les configurer, mais le résultat fait frissonner. On est juste devant son écran de PC. On entend, mais surtout ON VOIT des Skywest, Frontier, Alaska, American, un Asia Super (A380) recevoir leur clairance d’atterrissage ou de décollage. Au loin, TV4, TV5 et TV11 (des hélicoptères de la TV de Los Angeles) semble cercler et frôler la classe Bravo de l’aéroport international. Un Police Copter est aussi par là. J’entends aussi deux clairances de Mini Route VFR, mais je n’arriverais pas à voir les trafics.

2017-3-1_18-19-16-450

Comment est-ce possible ?

FSXWX_2017-03-01_18-05-08

Au centre de l’image précédente, on voit Prepar3D qui affiche en temps réel les trafics de LAX, Los Angeles international en utilisant les objets 3D des MTL d’IVAO et de Sky AI Trafic. En haut à droite, c’est LiveATC et l’écoute de la tour de contrôle également en temps réel. En bas à droite, on voit un logiciel gratuit, FSxWX, qui injecte la météo réelle (à partir des METAR/TAF) dans le simulateur. Sur la gauche, ce sont les deux logiciels qui injectent les avions réels dans le simulateur Prepar3D. Le premier en haut (RealTraffic), récupère via Internet tous les trafics ADSB. Le second (PSXseeconTraffic), en bas à gauche, récupère toutes ses informations et les envoi dans Prepar3D en choisissant le bon modèle 3D pour la représentation.

Pas à pas

Vous pouvez tout configurer en suivant le manuel de PSXseeconTraffic même s’il est un peu confus et pas simple à parcourir. Voici les grandes lignes et quelques conseils.

Préambule : il vous faut des modèles 3D d’avions pour représenter tous ces trafics. Ceux qui volent sur IVAO peuvent utiliser la bibliothèque des MTL. Il existe aussi d’autres produits payants ou pas : MyTraffic, WoAI, Sky AI Traffic…

1. Téléchargez et installez les deux outils “RealTraffic for PSX” et “PSXseeconTraffic” avec les liens ci-dessus. Sachez que RealTraffic est payant mais propose une version 10 min gratuite (que l’on peut relancer sans fin 3 lancements par période de 24 heures).

2. Pour que PSXseeconTraffic sache quels sont les modèles 3D AI que vous avez sur votre Prepar3D, il vous faut créer le fichier AI_liveries.txt. Télécharger VMRGenerator (à cette adresse sur le même site que l’auteur de PSXseeconTraffic). Lancez-le et si besoin pointez vers les librairies d’objets 3D AI que vous avez installé. Par exemple, sur ma configuration, j’ai les MTL d’IVAO et Sky AI traffic :

VMRGenerator64_2017-03-01_18-56-31

Une fois vérifié que VMRGenerator pointe bien vers vos librairies, cliquez sur GO! Cela va prendre un temps… certains et générer dans le répertoire de VMRGenerator un nouveau fichier AI_liveries.txt. Copiez ce fichier “AI_Liveries.txt” dans le dossier où se trouve PSXseeconTraffic (et le PSXseeconTraffic.exe).

3. (option) Exécutez ParkPosGenerator qui se trouve dans le dossier où est installé PSXseeconTraffic. Vérifiez que ParkPosGenerator pointe bien vers votre dossier de Prepar3D et cliquez sur GO!

ParkPosGenerator_2017-03-01_19-01-02

Il se passe là encore un certain temps et tout le contenu du dossier appelé “parked” a dû être mis à jour.  C’est tout ce dossier “parked” rempli de fichiers .txt qui doit être copié DANS le répertoire de PSXseeconTraffic. Il doit déjà en y avoir un. Remplacez tous le dossier “parked” de PSXseeconTraffic par le dossier “parked” de VMRGenerator.

Pourquoi faire ? Si on n’avait que les trafic ADSB provenant de RealTraffic, on n’aurait pratiquement aucun trafic aux portes car dans la réalité, les avions sont “éteints” et ne diffusent plus leur position ADSB sur des gros aéroports. Pour remplir les gates de vos aéroports, PSSseecontraffic a besoin de savoir quels décors sont installés sur votre configuration et surtout si vous avez des compléments plus riche que les décors de base. Balayer tous vos compléments, c’est ce que fait ParkPosGenerator en créant un fichier .txt par terrain.

4. Lancez votre Prepar3D, placez-vous sur LAX où n’importe quel terrain avec du trafic.

5. Une fois Prepar3D chargé, lancez RealTraffic (en mode administrateur). Changez l’adresse IP dans le champ PSX/PSXseeco… par l’adresse IP de votre PC (127.0.0.1 n’a pas fonctionné chez moi). Pour le reste, cochez les cases comme ci-après :

javaw_2017-03-01_19-08-20

Si votre Windows vous alerte que JAVA ou RealTraffic demande un accès à Internet… A votre avis, faut-il lui donner ? Oui, bien sûr, c’est par là qu’il va chercher la position des avions réels.

6. Lancez PSXseeconTraffic (en mode administrateur)

PSXseeconTraffic_2017-03-01_19-09-51

Même remarque que précédemment, si votre firewall/anti-machin vous alerte et vous demande des autorisations, c’est le moment de lui donner. PSXseeconTraffic va avoir besoin de dialoguer avec RealTraffic lancé juste avant et votre Prepar3D.

Attention : après le 1er lancement, cliquez sur le C (petit bouton avec un “C”) en haut à gauche pour qu’il affiche “RealTraffic for PSX” et non plus “PSX” tout court :

FoxitReader_2017-03-01_19-11-59

FoxitReader_2017-03-01_19-12-33

La première fois, vous devrez redémarrer PSXseeconTraffic car il demandera à se fermer de lui-même après avoir cliqué sur “C”.

Pour le reste, copiez mes réglages (pour commencer) :

PSXseeconTraffic_2017-03-01_19-14-07

Plus d’info ?

La FAQ de PSXseeconTraffic : http://www.mycockpit.org/forums/showthread.php?t=31294

Si vous êtes courageux, il y a un énorme fil de discussion sur AVSIM. Plus de 40 pages : http://www.avsim.com/forums/topic/504208-flying-with-live-traffic/

Le forum de support de PSXseeconTraffic sur MyCockpit : http://www.mycockpit.org/forums/forumdisplay.php?f=338

1.3.17

VFR en un coup d’œil

Si vous êtes habitués de ce blog, vous savez que j’utilise beaucoup le site Topmeteo.eu pour obtenir une vue en un clin d’œil des conditions VFR ou non sur une journée :

9100x24!fr!0!201702270000!9100x24

Une des cartes disponibles sur abonnement donne la situation VFR pour toute la journée en % d’heure(s) volable(s) pour le VFR. C’est un service payant (forfait national pour €73.90).

En cliquant un peu par hasard sur les paramètres de WindyTV, j’ai vu qu’il y avait aussi une carte un peu similaire heure par heure :

chrome_2017-02-26_11-29-15

En cliquant sur l’échelle en bas à droite, on peut changer les unités :

chrome_2017-02-26_11-43-03

chrome_2017-02-26_11-45-18

Tout est question de modèle météo bien sûr (GFS, NEMS et ECMWF pour WindyTV) et une prévision reste une prévision. Ces vues très générales permettant de se faire une grossière idée de “VFR ou pas ?”. Pour partir, il faut forcément une analyse plus poussée notamment avec les cartes de temps significatifs ou des TAF (par exemple). L’appel à un ami (prévisionniste météo) est aussi une bonne idée pour avoir un avis supplémentaire.

Temps significatif

32279897344_e2dedabb72_o

27.2.17

Vidéo de l’approche et atterrissage à Catalina (Farwest’16)

Je commence à avancer dans les vidéos de mon dernier voyage Farwest de l’été dernier : une petite promenade depuis San Diego dans le sud de la Californie vers San Francisco, Los Angeles et Las Vegas. Oui, je sais, je suis en retard. Voici donc la première vidéo de mon premier vol. Nous sommes 3: Georges, Antoine et moi. Georges est parti se faire lâcher par un instructeur de Plus One, notre club à San Diego. Antoine et moi avons donc l’après-midi. Pourquoi ne pas aller voler ? On embarque donc dans un Cessna 172 (160 chevaux),  le premier disponible, et nous nous envolons vers Catalina, l’ile à quelques nautiques au large de Los Angeles.

chrome_2017-02-26_20-21-09

Le terrain sur l’ile est appelé “Airport in the Sky” parce que posé sur un des points culminants. Son petit nom de code est KAVX et il est toujours intéressant et aussi… un peu angoissant. Outre le fait qu’il peut être rapidement recouvert par la brume de mer, il dispose d’une piste en pente sur les premiers 1’800 pieds au QFU 22, alors que le reste des 3’000 pieds est plat. A cause de cette pente, la perspective est trompeuse pour la tenue du plan et comme une seule partie est en pente, en courte finale 22, on a l’impression que la piste est plus petite qu’elle n’est réellement.

chrome_2017-02-26_20-20-10

A chaque extrémité, on trouve une falaise ce qui rend l’aérologie capricieuse pour nos avions. Mon approche sur la vidéo, comme à ma (mauvaise) habitude est trop plate.

Je me soigne, croyez-moi.

20160715_154444_Snapseed

25.2.17

Reprise


Tous les ans, c'est à peu près la même chose. Durant la période hivernale, j'ai du de mal à me motiver pour aller voler. Les journées sont courtes, les portes du hangar gelées et peu d'occasion d'organiser des petits week-end. Avec le temps qui passe, presque 15 ans après mon PPL, mon hibernation est de plus en plus longue.

 

Aujourd'hui après cette longue interruption, je suis allé faire quelques tours de piste et un encadrement (voir photo précédente) avec Gigi instructrice aux Alcyons, puis un tour tout seul vers Pontoise. Un petit tour en DR400 à aiguilles. J'en ai profité pour m'assurer que je savais toujours utiliser mon iPad avec SkyDemon et son réception GPS Bad Elf (cf. photo ci-dessus). J'avais aussi mon casque sans fil LightSpeed Tango pour voir s'il fonctionnait encore. Y-a pas de raison, mais après tant d'arrêt.
 
Comme d'habitude, j'ai fait toute ma radio in ingliche et j'ai reçu un "Vous voulez faire la radio en anglais ?" au premier contact. Ben oui, pourquoi ? Marrant, c'est la premiere fois que ça m'arrive (le contrôleur demande). Au retour à St-Cyr, avec un ATIS mal enregistré, toujours in ingliche, me voilà à passer un "at north entry with partial ATIS Juliet". "Confirm PARTIAL ATIS ?" M'a répondu le contrôleur. Ben oui, lorsqu'il manque la météo et la piste en service, on peut dire que l'ATIS de St-Cyr est partiel. Content de faire toute la radio en anglais pour avoir, justement, à être challengé en cherchant comment on pouvait communiquer cet info au contrôleur sans partir dans des explications interminables
 
Une reprise, donc. Pour se préparer pour les jours plus chauds et plus longs.

12.2.17

Il reste une place libre… devant !

Un grand merci à l’Aéroclub Renault pour son accueil d’hier. On manquait presque de chaise ! On a presque dû se serrer un peu pour accueillir tout le monde.

P1070058_Snapseed

Encore une bonne occasion de partager nos retours d’expériences et nos questions/réponses autour de l’usage des tablettes en vol et au sol en tant que PPL VFR.

ON OFF AVION WIFI BLUETOOTH v2Une des nouvelles diapos. de cette présentation

P1070061_Snapseed

Pour ceux qui n’ont pu se joindre à nous, cette présentation est basée sur ce message du blog “10 conseils pour éviter les problèmes avec vos tablettes”. Session de rattrapage et interrogation écrite la semaine prochaine !

P1070062_Snapseed

10_Conseils_110216-Renault

Prochain rendez-vous à… Toulouse, dans les locaux de l’ENAC le jeudi 4 mai à 18h00 (horaire à confirmer).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...